Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Tableaux et Gravures

Constitutions

25 x 19,5 cm. Edition originale reliée avec frontispice. Londres 1723. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. P2-70. En 1717, quatre loges de Londres constituent une Grande Loge. Deux pasteurs Anderson et Désaguliers écrivent ces constitutions qui sont les actes constitutifs de la Franc-Maçonnerie moderne publiés en 1723. Une deuxième édition en 1738 modifie le premier article dans un sens chrétien avec de lourdes conséquences : d'un côté une base croyante de l'autre adogmatique.

Architecte en réflexion

21 x 14 cm. Dessin début XXième siècle. Musée de la Grande Loge de France. Inv. MAB 2714-88. Signé H.B. Pour Henri Bonis. Henri Bonis, peintre et professeur à l'école des Beaux Arts de Toulouse, collabora avec Henri Martin à la décoration des deux salons d'introduction de l' hôtel de ville de Paris. Bonis était Vénérable de la loge « Travail et Vrais Amis Fidèles » de la Grande loge de France à Paris, qui édite le livre d' Oswald Wirth : « La Franc-Maçonnerie rendue intelligible à ses adeptes » comprenant trois volumes : Apprenti, Compagnon, Maître

Livret du Tuileur du REAA

Cahier imprimé, Paris, 1813. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. P7-8.

En 1804 le Rite Ecossais Ancien Accepté est établi en France, principalement comme système de hauts grades. Le tuileur règlemente les usages pour chacun des 33 degrés du Rite. Certaines loges vont adopter également les trois premiers degrés.

Livret du Rite Français du Second Surveillant au grade de Compagnon.

34X22 cm. Cahier imprimé Hérédon. Paris. 1801. Musée de la Franc- Maçonnerie (coll. GODF). Inv. P7-6.

Le «Régulateur du Maçon» est la 1ère impression du Rite Français dans sa version adoptée en 1784. Rite majoritaire dans les loges du Grand Orient de France, seule Obédience en France à cette époque. Chaque office majeur dans la loge dispose d'un livret spécifique à chacun des trois grades.

Architecte en réflexion

26,5x20 cm. Dessin début XXe siècle. Musée de la Grande Loge de France. Henri Bonis. Inv. MAB 2714-88.

Vêtu à l'antique, l'architecte s'appuie sur un élément de décor qui montre trois personnages qui en agressent un quatrième, le coup de maillet semble être fatal au personnage de dos, évocation de la légende d'Hiram. Ce dessin servait encore de frontispice au livre du Maître à la Grande Loge de France au moment de l'exposition 2003.

Cahier mémento secret

14X12,5 cm. Livret imp. Verronnais. Metz. 1816. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. P7-7.

Condensé d'une quarantaine de pages, destiné à être facilement caché au corps pour conserver les mots, signes et attouchements du rite français et du Grand Orient de France. Une première partie traite des trois premiers degrés dits «loge bleue», une seconde présente les quatre ordres suivants c'est à dire les Hauts Grades qui se terminent par celui de Rose-Croix, dont un des symboles est le pélican qui nourrit ses petits de son propre sang, selon la légende. Page de gauche : alphabet maçonnique utilisé surtout aux XVIIIe et XIXe siècles, spécifique au grade, ici celui de Grand Élu Ecossais.

Maquette d'un Temple

14X43x23,5 cm. Bois. Début XXe siècle. Musée de la Grande Loge de France. Inv. en cours.

Le Temple est un espace orienté. L'occident à droite s'ouvre par deux colonnes J et B prolongées de part et d'autre du pavé mosaïque, ici en ivoire. À l'orient à gauche, siège le Vénérable. Différents emplacements sont occupés par les officiers de la loge. Le décor comprend lune, soleil, lacs d'amour, pierres...

Diorama maçonnique

Temple prof. 38 cm, haut. 26,5 cm. Décors cartonnés 30x30 cm. Bois et carton, 1760. Musée de la Grande Loge de France. Inv. MAB 4700-98.

Dessin signé Joseph Wachsmut et Marten Engelbrecht graveur. Titre au- dessus du deuxième plan : Francs- Maçons-Freimaurer Loge. Ces plans présentent des scènes typiquement maçonniques, du décor aux attitudes rituelles des personnages. Les participants méditent en mesurant le globe terrestre. On remarque tout au fond, à l'orient, un collège d'officiers autour d'une table, au deuxième plan à droite, un frère présente un apprenti à un surveillant. Au milieu à gauche, un autre surveillant semble faire l'instruction de deux frères. Au quatrième plan, deux officiers sont placés à deux plateaux opposés, sur celui de gauche on voit une équerre, sur celui de droite un compas. Sur le dossier du Vénérable, trois globes font référence au nom de la Loge-mère de Berlin : «Zu den Drei Weltkügeln», la loge : «Les Trois Globes».