Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Décors du Maçon

Patron d'artisan brodeur de décors maçonniques. 40x42 cm.

Aquarelle sur papier pour tablier de Maître. Circa 1825. Musée de la Franc-Maçonnerie ( coll. GODF ). Inv. D2-21.1

Patron d'artisan brodeur. 42x40 cm.

Aquarelle sur papier pour tablier de Maître. Circa 1825. Musée de la Franc- Maçonnerie (coll. GODF). Inv. D2-20.

La réalisation des décors maçonniques a fait travailler au XIX° siècle plusieurs maisons connues qui éditent leurs imprimés publicitaires.

Patron d'artisan brodeur. 42x40 cm.

Dessin à la plume pour tablier de Maître. Circa 1825. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. D2-59. Les principaux fabricants ont nom : Brun, Guérin, Habert, Orcel, Teissier, Riffart-Charpentier… au XIX° siècle.

Patron d'artisan. 42x40 cm.

Aquarelle sur papier pour tablier de Maître. Circa 1825. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. D2-23.

Beaucoup de petits artisans brodeurs se sont spécialisés dans la réalisation de tabliers, cordons ou sautoirs.

Patron d'artisan. 42x40 cm.

Aquarelle sur papier circa 1825. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. D2-36.

Ces modèles dessinés ou peints permettaient au client de faire son choix.

Patron d'artisan. 42x40 cm.

Aquarelle sur papier circa 1825. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. D2-39.

Ces modèles en grandeur réelle servent de patrons et portent souvent des indications techniques.

Patron d'artisan. 42x40 cm.

Aquarelle sur papier circa 1825. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. D2-45.

Patron d'artisan. 14x40 cm.

Aquarelle sur papier pour cordon de Maître circa 1825. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. D2-26.

Patron d'artisan. 42x40 cm.

Aquarelle sur papier pour camail Rose-Croix circa 1825. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. D2-38.

Tablier de Maître. 30x30 cm.

Impression sur cuir. Empire. Musée de la Grande Loge de France. Inv. MAB2799-90.

Tablier de Maître gansé de soie bleue avec un Temple à l'antique, entouré des outils traditionnels de la Maçonnerie et précédé de deux paliers décorés du pavé mosaïque. Les colonnes J et B surmontées de grenades, un ciel d'étoiles à cinq branches, un soleil rayonnant, une lune nimbée et un delta lumineux portant un œil complètent ce décor. La bavette représente une ruche débordant d'abeilles et la devise en alphabet maçonnique: «Labor Omnia Vincit».

Tablier dit «de Voltaire». 28,6x32 cm.

Impression sur peau bordé d'un galon rouge. XVIIIe siècle (Maison Guérin). Musée belge de la Franc- Maçonnerie. Inv. M2199.

Ce «décor» serait copié de celui du philosophe Claude Adrien Helvétius (1715-1771). Il aurait été remis à François-Marie Arouet, dit Voltaire (1694-1778), le jour de sa réception à la loge «Les Neuf Sœurs» à l' Orient de Paris le 7 avril 1778, soit quelques mois avant sa mort à 84 ans. Le Vénérable de Lalande doutait qu'il n'ait pas été initié avant en Angleterre.

Au centre entourées de deux colonnes, sept marches mènent au pavé mosaïque qui conduit à un petit Temple à l'antique. Dans le ciel le soleil et la lune, huit étoiles et une neuvième flamboyante avec un G dominent l' ensemble. Au loin à gauche une pyramide et des palmiers, à droite parmi les rochers se dresse un pied d'acacia. La bavette regroupe divers symboles et outils maçonniques.

Tablier de Maître. 38x41 cm.

Tablier brodé sur cuir, début XIX° siècle. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T2-228.

Belle pièce d'origine nordique, mêlant les influences britanniques et continentales. Beau registre iconographique avec son œil rayonnant, ses étoiles autour de la lune et ses globes sur colonnes. Équerre et compas entourent un G, pierre brute et taillée encadrent un pavé mosaïque.

Tablier de Maître du Rite Français. 32x37 cm.

Tablier peint sur cuir circa 1820. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T2-112.

Le caractère exceptionnellement riche de l'iconographie arborée sur cette pièce est rare. On retrouve l'essentiel des symboles de la loge. Colonnes J et B, lacs d'amour, étoile à cinq branches avec la lettre G sur la bavette, le pavé mosaïque est annoncé par des marches et donne sur la porte du temple à l'orient, les Luminaires: lune et soleil, les pierres brute et taillée, les attributs des surveillants et divers outils d'origine opérative. Une certaine insistance sur la maîtrise est visible avec le cénotaphe dessiné et les lettres MBN. La présence végétale évoque avec des épis de blé, le grade de Compagnon et avec des bois ou bâtons particuliers, une certaine influence forestière qui serait plausible à cette époque.

Tablier de Maître du Rite français. 29x36 cm.

Tablier à broderie de paillettes et cannetilles sur soie bleue, début du XIX° siècle. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T2-118.

Tablier écussonné original chargé de paillettes et donnant une importance particulière au symbolisme de la pierre.

Tablier de Maître Français et Ecossais. 31x32 cm.

Tablier brodé sur soie à ganse rouge, premier tiers du XIXe siècle. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T2-208.

Il s'agit du tablier porté par les frères de la loge «St Vincent de Paul». Il est représenté entre les colonnes portant un enfant dans les bras. Cette loge dite aussi du «Héros de l'Humanité» devint ensuite la loge écossaise du Suprême Conseil: «L' Ecossaise 133» puis «La Justice n° 133» de la Grande Loge de France. Comme on peut en juger avec cet exemple, on constate souvent pendant la première moitié du XIXe siècle que l'emplacement des colonnes ou l'usage des couleurs bleu et rouge, ne suffisent pas à distinguer les Ateliers de Rite Français et ceux de Rite Ecossais.

Tablier de Maître. 32,5x34,5 cm.

Broderie sur satin à l'aide de fil d'or, d'argent et de coton, cannetilles, paillettes, cabochons et strass, début du XIXe siècle. Musée belge de la Franc-Maçonnerie. Inv. M1184.

Placées sous la lune et le soleil, les deux colonnes J et B surmontées de grenades, servent de cadre au motif central: la ruche et ses abeilles et deux pieds d'acacia. Au-dessus un compas et une équerre entrecroisés au centre desquels apparaît la lettre M. Au sommet du compas un ruban noué sert de point d'ancrage à une corde à nœuds terminée par des houppes de part et d'autre de la composition. La bavette porte en son centre une étoile flamboyante et la lettre G.

Tablier de Maître du Rite Français. 32x37 cm.

Tablier brodé sur soie, milieu XIXe siècle. Musée de la Franc- Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T2-75. Modèle assez classique dit «au kiosque» témoignant de l'indifférence de positionnement de la lune, du soleil et de l'étoile flamboyante, ici la pointe en bas, tard au XIX° siècle.

Tablier de Maître au Rite Français. 29x35,5 cm.

Tablier peint sur soie à ganse bleue, milieu XIXe siècle. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T2-209.

Tablier pour les réunions de Maîtres. 35x43 cm.

Broderie sur satin noir, fils d'argent et de soie, galon blanc et franges argentées. Milieu XIXe siècle. Musée belge de la Franc-Maçonnerie. Inv. M2200.

Durant la seconde moitié du XIXe siècle les Maîtres portaient un tablier particulier lors des travaux au troisième degré. On y retrouve une série de symboles qui font référence à ce grade: crâne sur tibias entrecroisés, acacia, sarcophage et larmes d'argent. Le motif de la bavette reprend le compas et l'équerre.

Tablier de Maître. 34,5x35,5 cm.

Trame de lin recouverte à l'origine de soie brodée de fils d'or, paillettes et cannetilles, bordée de galons mauve et bleu. Le soleil est formé d'une petite plaque de métal doré travaillé au repoussé. XIXe siècle. Musée belge de la Franc-Maçonnerie. Inv. M2203.

Au centre le sol sert de base au temple et sept marches mènent à un petit pavé mosaïque. Sur quatre colonnes repose une coupole. De chaque côté, un pied d'acacia, une équerre et un compas viennent s'ajouter. Une lune et un soleil anthropomorphes sont placés à gauche et à droite de l'édifice. La bavette est ornée d'une étoile flamboyante floquée du G.

Tablier de Maître du Rite Français. 36x34 cm.

Tablier brodé sur soie à ganse bleue, deuxième tiers du XIXe siècle. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T2-214.

Ce tablier a été porté par le frère Léon Julienne d'origine tourangelle, membre de la loge «Mars et les Arts». Arrivé à l'âge de quatorze ans sur un radeau de bois, il se fait remarquer par sa vivacité d'esprit et entame un brillant parcours d'autodidacte. La réception en Franc-Maçonnerie de ce genre de personnalité est significative et la formule «Toujours Apprenti» ici arborée, prend tout son sens.

Tablier de la loge Scotia n° 310 d' Écosse. 39x48 cm.

Broderies et franges sur soie, milieu du XIXe siècle. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T2-263.

Ce tablier « nationalement » écossais a une dominante verte inhabituelle pour nous, mais parfaitement conforme aux usages de ce pays.

Tablier d'Élu des Neuf de ponton. 45x30,5 cm.

Tablier en cotonnade noire à pièces cousues blanches dit de «ponton», début XIXe siècle. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T2-47.

Exécuté comme toutes les pièces de ponton, avec les moyens du bord par un officier français prisonnier de l'armée anglaise lors des guerres impériales de Napoléon. Ce tablier a une grande force d'expression dans sa sobriété même. Le symbolisme du grade est rendu par les neuf larmes et la discrète allusion à la vengeance sur la bavette.

Tablier d'Élu des Neuf. 35x30 cm.

Tablier peint sur cuir, début du XIXe siècle. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T2-211.

Grade de vengeance de la mort d' Hiram assassiné par les trois mauvais Compagnons : fanatisme, ignorance et envie, correspond au 1er Ordre du Rite Français et 9e du Rite Ecossais Ancien Accepté.

Tablier de Chevalier d' Orient.
31x31 cm.

Tablier à impression couleur sur soie. Maison Guérin, début XIXe siècle. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T2-44.

Le Chevalier d' Orient troisième ordre du Rite Français aussi connu comme 15e degré du Rite Ecossais Ancien Accepté a beaucoup de traits propres aux rites de passage. Il se définit autour du récit biblique relatif au retour du peuple juif libéré par Nabuchodonosor après la première captivité. Arrivés en vue d'une terre nouvelle, les Hébreux sont empêchés par des ennemis de traverser un pont pour accéder à l'autre rive. Les lettres L.D.P. désignent la liberté de passer mais aussi la liberté de penser.

Double-cliquez pour éditer

Tablier d' Adoption. 27x30 cm. Tablier de Maîtresse sur soie, broderies au fil de coton, fin XVIIIe siècle. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T2-15.

On retrouve sur ce tablier les symboles les plus significatifs de la «Maçonnerie des Dames» des XVIIIe et XIXe siècles: l'échelle à cinq barreaux à la rose, l'Arche de Noé, l' Arbre de la Connaissance et le Serpent,, la Tour de Babel. La présence de la rose sur l'échelle témoigne de son importance emblématique dès cette époque pour la Maçonnerie féminine, importance qu'elle a conservée jusqu'à nos jours.

Tablier féminin d' Adoption. 27x32 cm.

Tablier peint sur cuir, premier tiers ou milieu du XXe siècle. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T2-54.

De nombreux thèmes iconographiques caractéristiques de la Maçonnerie féminine d' Adoption aux XVIIIe et XIX°e siècles, demeureront vivaces lors du réveil de celle-ci au tout début du dernier siècle. Particulièrement la rose et le chiffre cinq, ici symbolisé par une étoile pentagramme.

Cordon de Maître du Rite Français. 75x10 cm.

Broderie sur soie moirée bleue. Premier tiers du XIXe siècle. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T3-37.

Cordon de Maître du Rite Français. 75x10 cm.

Broderie sur soie moirée bleue. Milieu du XIXe siècle. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T3-34.

Cordon de Maître du Rite Ecossais.

XIXe siècle. Bibliothèque-Musée de la Grande Loge Nationale Française. Inv. T3-84.

Portrait d'un Vénérable d'une loge au rite écossais

XIXe siècle. Musée de la Grande Loge de France.

Cordon d'Élu des Neufs. 82x16 cm.

Broderie au fil d'argent sur soie moirée noire. Début XIXe siècle. Musée de la Franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T3-86.

Cette pièce est d'une facture exceptionnelle. La devise traditionnelle du grade du 1er ordre du Rite Français ou du 9e degré du Rite Ecossais: «Vaincre ou Mourir» (Vincere aut Morir) est mise en valeur avec des lettrines à tonalité mortuaire. La présence de la chouette, symbole de sagesse et de vigilance, est, elle aussi très originale

Cordon d'Élu des Neufs. 71x11 cm.

Tissu moiré noir et velours brodé de fils d'or et d'argent, paillettes, cabochons, strass, circa 1860. Musée belge de la Franc-Maçonnerie. Inv. M1064.

Un médaillon central est occupé par un poignard, encerclé de la devise: Vincere aut Mori. Un crâne au-dessus de deux tibias entrecroisés, est entouré de neuf larmes d'argent.

Cordon de Chevalier d'Orient.
67x10 cm.

Broderie de cannetilles et paillettes sur soie moirée verte. Début du XIXe siècle. Musée de la franc-Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T3-130.

Troisième Ordre du Rite Français et 15ième degré du Rite Ecossais Ancien Accepté.

Portrait de dignitaire des Hauts Grades.

Il porte les sautoirs superposés de deux Hauts Grades.

Cordon de Kadosh. 93x11 cm.

Broderie sur soie moirée noire. Fin du XIXe siècle. Musée de la Franc- Maçonnerie (coll. GODF). Inv. T3-21.

Le grade de Chevalier Kadosh 30e degré du Rite Ecossais Ancien Accepté est fort ancien et a connu divers avatars, il jouit d'un grand prestige au XIXe siècle. Il prolonge celui de Rose- Croix- que ce soit au Rite Français ou Ecossais - et clôt le parcours rituel sur une note subversive touchant à la vengeance contre les tyrannies. Les grades «blancs» qui le suivent jusqu'au 33e degré ne sont alors, dans l'esprit des frères, qu'administratifs

Cordon de Chevalier Kadosh.
90x12 cm.

Broderie sur velours, premier tiers du XIXe siècle. Musée de la Franc-Maçonnerie (GODF). Inv. T3-26.

Portrait de dignitaire

Portant les sautoirs de tous les Hauts Grades du Rite Ecossais Ancien Accepté.